Vairy___03x01

On commence par une vente de fruits, légumes et poissons fra... euh... fruits, légumes et poissons tout court, pour une modique somme s'élevant à 91§. Et avec les petites et vraiment très maigres économies de Vairy, on prévoit le coup et on achète un magnifique lit-bébé assorti au lit-adulte. Le tout bien disposé à côté du potager pour surveiller la pousse. Pratique en plus d'être utile et agréable... dormir avec l'odeur de tomates fraîches dans les narines, que rêver de plus ?

- D'un porte-monnaie plus conséquent...

Oui, merci de me faire revenir sur terre de manière très délicate, Vairy...

- Oh, mais de rien.

Grmbl...

Vairy___03x02

C'est pas tout ça mais si on veut un héritier, il faut un père. Quoi, vous ne saviez pas ça ? Bon, ok, que je vous explique comment ça marche. On prend une Simette. On prend un Sim. On les mélange en secouant très fort et on obtient... tadam ! Un beau mini-Sim tout neuf ! C'est beau, la tècheu-nologie. Mais trêve de blabla et allons rendre visite à ce cher Connor. Un p'tit coup de drague par-ci, un p'tit coup de drague par-là et...

- C'est dingue, tu m'as tellement bien dragué que j'ose même plus te regarder...

- Moi aussi, je t'ai tellement bien dragué que j'ose même plus te regarder...

- Tu sais Vairy, on pourrait peut-être se regarder en face un de ces quatre...

- T'es fou, j'ose pas... Il est chouette, ton mur...

- Ouais, il est chouette, mon mur...

Eh ben, on est pas couchés à c'train...

Vairy___03x03

Ah, enfin une initiative (vous avez pu constater que pendant le temps où ils n'osaient plus se regarder, la nuit est tombée) !

- Bon, Connor, on perd du temps, là. J'ai faim, je suis fatiguée alors on emballe ça vite fait et je pourrais aller me coucher.

- Mais que... que... quoi ?

- Allez, un p'tit bisous !

- Mais... enfin...

- Juste un p'tit smack !

- Oh non, j'ose pas...

Mais Connor, arrête de faire ta chochotte et embrasse-la, nom di diou d'nom di diou ! On va pas y passer trois heures, non plus !

- Mais j'ose pas !

Vairy___03x04

Jour 8, dimanche

Bon, la chochotte de Connor n'ayant pas trop apprécié les initiatives de Vairy, il a fallu quitter un peu précipitamment le navire...

- A la nage, et elle était glacée...

Quoi ?

- Non, non, rien, continue.

Ok. Bref, en ce charmant dimanche matin, toujours aussi vexée d'avoir été rejetée par son amour inavouablement secret, Vairy a filé directement au restaurant pour accomplir avec brio son opportunité. Et même après avoir gagné 430§ de récompense, la pauvre est toujours aussi furieuse de ne pas avoir eu son bisou.

- Ouais, bah tu serais à ma place, toi aussi tu ferais la tronche...

Opportunité réussie : 200 points

Vairy___03x05

Mais qu'à cela ne tienne, dès la tombée de la nuit, on remet ça.

- Tu sais Connor, on a peut-être été un peu vite hier. Il faudrait qu'on prenne le temps de se connaître un peu mieux, qu'on s'éloigne et qu'on se retrouve. Et une fois qu'on se sera retrouvés, dans trois ou quatre ans...

Trois ou quatre ans ? Non mais ça va pas ? J'ai pas le temps d'attendre jusque-là, moi, j'ai un challenge à faire tourner ! Je vais prendre les choses en main : Vairy, tu l'aimes, oui ou non ?

- Oui !

Connor, tu l'aimes, oui ou non ?

- Oui !

Parfait ! Vous n'êtes pas mariés, le baiser !

Vairy___03x06

Eh ben voilà, c'était pas si compliqué, non ? Ah, ces jeunes, faut toujours les pousser au train...

- Bisous, bisous, mon Connorounet. Bon, maintenant qu'on est pas mariés, on pourrait peut-être s'occuper de la nuit de noces ?

Vairy___03x07

C'est pénible, ça m'oblige à faire un gros trou dans les économies pour leur offrir un lit double moins trois étoiles... Sont exigeants, ces jeunes pas mariés... Z'auraient pas pu faire ça chez Connor ? Ou bien sur le sable au bord de la plage ? Ou entre deux pommiers ? Ou entre deux rangs de laitues ? Comment ça, j'suis pas romantique ?

Vairy___03x08

Jour 9, lundi

- Oh, là, là, me sens pas bien, moi... Ça fait dix minutes que je repeins les toilettes, moi qui ne suis jamais malade.

Oui mais c'est bon, elles sont bien repeintes, tu peux sortir.

- Ah mais non, j'te jure que j'suis pas bien. Je me souviens pourtant pas d'avoir mal assaisonné mon dernier burger trouvé sur une table dans le parc. A moins que... Ah, c'est ça, j'en suis sûre !

Sûre de quoi ? (on va voir si elle est plus futée que mes autres Simettes)

- Le burger avait sûrement atteint sa date de péremption !

(Ok, elle n'est pas plus futée que mes autres Simettes...)

Vairy___03x09

En tout cas, des heures et des heures après, son premier baiser lui fait toujours autant d'effet et lui donne des ailes. Fais quand même gaffe à ne pas te casser quelque chose. Tu sais que l'eau, quand on rentre dedans à une certaine vitesse et d'une certaine hauteur, est aussi dure que du béton armé ?

- Mais t'es bête, toi, l'eau c'est l'eau, et l'eau c'est mou.

Ah ouais ? Va donc plonger du haut de l'Empire Sim Building, tu vas voir si j'ai pas raison...

Vairy___03x10

Et en quittant le z'aqua-centre...

- Parker, il faut que je t'annonce quelque chose mais tiens-toi bien, hein ?

Vas-y, je suis accrochée à mon clavier.

- Ok... alors tu sais, quand on s'est méga bisouillé avec Connor, après j'étais malade. Ben tu vois... là... j'suis enceinte ! C'est pas merveilleux ?

Si, si, c'est super... sauf que je le savais déjà.

- Hein ? Mais pourquoi tu m'as pas prévenue ?

Parce que je te pensais plus futée que mes autres Simettes...

Vairy___03x11

Jour 10, mardi

Depuis qu'elle est enceinte, Vairy ne rêve que d'une chose : lire un livre sur la grossesse. N'ayant pas de bouquins chez elle (et faut pas rêver, c'est pas chez Connor qu'elle va trouver un livre comme ça), on se rend toutes les deux à la bibliothèque pour profiter du calme et du confort de ce bel endroit.

- Chut ! Je lis !

Quoi ? J'ai pas parlé fort !

- On doit respecter le silence, dans une bibliothèque.

Ben voilà, j'ai même plus le droit de parler, maintenant. Humph... Ils ont le dernier tome de Resident Evil, au moins ? Si je dois être silencieuse, autant que ce soit pour quelque chose.

Vairy___03x12

Le bidon de la demoiselle s'arrondit, il est temps de prévenir le père, ça va lui faire une sacrée surprise, c'est moi qui vous le dis.

- Oh dis donc, t'as pris du poids ? Ton dernier burger n'est pas passé ?

- Mais non, abruti, je suis enceinte.

- Enceinte ? Mais de qui ?

- A ton avis...

Connor : *Jean ! Oh, le sale traître, je vais lui éclater la tronche !*

Vairy___03x13

- JEAN, T'ES OU, ESPÈCE DE SALE FAUX FRÈRE ?! VIENS ICI QUE J'TE PLACARDE LA POIRE DANS UN MUR !!

Ben, qu'est-ce qu'il a, Connor ?

- Oh rien, un léger différend avec son frère.

Ah, ok. Et là, tu fais quoi ?

- Je profite qu'ils s'entretuent pour saboter cette vile technologie ! Les ordinateurs, c'est comme les fours à micro-ondes et la télé, ça ne devrait pas exister !

Pourtant, si tu savais comme c'est pratique.

- Ta, ta, ta, je ne t'écoute plus, toi qui est corrompue par ces engins diaboliques !

Vairy___03x14

Jour 11, mercredi

C'est en début de soirée, après que Vairy ait passé sa journée à farnienter près de son potager et à la piscine, qu'on reçoit un étrange coup de fil. Croyez-le ou non, mais le pauvre Jean a besoin de l'aide de Vairy pour faire pousser trois fruits ou légumes délicieux ! Mouarf ! Explosée de rire ! Mouhahahahahahaha !

- Parker, c'est pas gentil de te moquer. C'est pas de sa faute s'il ne sait pas s'occuper d'un potager. Si t'avais vu la tête de ses poivrons, tu comprendrais qu'il me supplie à genoux de lui filer un coup de main.

Ouais, mais quand même, avoue que c'est hilarant.

Vairy___03x15

J'en étais encore à m'écrouler de rire par terre lorsqu'un hurlement m'a fait bien vite revenir devant l'écran. J'avais envoyé Vairy pêcher, mais la pauvre n'a pas eu le temps de faire une seule prise. A peine le hameçon plongé dans la flotte que le mini-Vairy toquait déjà à la porte d'entrée pour sortir.

- Dis donc, au lieu de parler, tu pourrais faire quelque chose !

Quelque chose ? Euh... oui... attends... je réfléchis... L'hôpital ! Vite ! Cours, vole !

Vairy___03x16

J'en ai passé des heures à tourner comme une malade devant l'hôpital, en ingurgitant cafés décaféinés sur cafés décaféinés, ces bandes de vaches d'infirmières n'ont même pas voulu me laisser entrer ! Mais heureusement, Vairy est réapparue, toute heureuse, avec une couverture roulée en boule dans ses bras. C'est bien, mais il est où, le bébé ?

- Dans la couverture... Remets tes lunettes...

Hein ? Ah oui, pardon. Ah, t'as raison, y a un truc dans la couverture. Et il s'appelle comment, le p'tit gars ?

- Ylay Foshey, c'est joli, non ?

Oui, oui, super joli... Mouhahahahahahahaha !

- Parker, c'est pas drôle !

Hum... désolée...

Naissance d'un enfant : 150 points


Score : 350 points
Score Total : 450 points
Argent sur le compte en banque : 680§
Commentaire : Ylay Foshey... hahahahahaha ! Mouhahahahahaha ! Hum... pardon...