Vairy___02x01

C'est sous un soleil de plomb, au cœur de la verdure verdoyante qui verdoie sous les rayons enflammés d'un soleil de feu perdu au fin fond d'une galaxie lointaine, très lointaine... Les Sith venaient d'arriver sur Hoth avec la ferme intention de bouter les rebelles hors de leur base dont la glace scintillait comme le couteau que Chuck Norris utilisait pour se couper une tranche de pain tout en discutant couture avec un Jet Li dont les arguments étaient particulièrement frappants.

- Parker...

Mmh ? Oui ?

- Je crois que tu t'es gourée de film...

Un film ? Quel film ? Où ça ? J'adoooooore les films !

- Non mais franchement, t'as fumé quoi, ce matin ?

Moi ? Euh... rien... Hum... mais... reprenons... On disait ? Ah oui, jardinage... Donc, Vairy jardinait. Voilà.


Vairy___02x02

- Ça y est, c'est bon, tu vas mieux ?

Oui, oui, ça va, c'est gentil de t'inquiéter pour moi.

- Ok, alors note bien que je vais vendre mes fruits et légumes pour 219§.

Alors... 219... simflouzes...
*bruit du crayon sur le papier*
*bruit de la gomme sur le papier*
*re-bruit du crayon sur le papier*
*re-bruit de la gomme sur le papier*


- C'est bon, t'as pas besoin d'aide, non plus ?

Non, non, ça va, je gère. *re-re-bruit du crayon sur le papier* Là ! Voilà ! 299 !

- J'avais dit : 219...

Ah, merde... *re-re-bruit de la gomme sur le papier*


Vairy___02x03

Pfiou, je sais pas ce que j'ai ce matin, mais je me sens comme qui dirait dans les choux. Alors, où est-ce qu'on en est ? Ah oui ! Avant d'aller se coucher tranquillement sur une chaise longue inconfortable du centre z'aquatique, Vairy reçoit un coup de fil particulièrement intéressant. Elle doit faire pousser trois pommes d'un rouge aussi écarlate que les ongles d'une princesse qui...

- Oui, bon, ça va, ils ont compris !

Hein ? Ah oui... Bref, une opportunité que nous nous empressons d'accepter.


Vairy___02x04

Jour 4, mercredi

Comme vous pouvez le constater, Vairy passe plus de temps chez les autres que chez elle. Forcément, quand le terrain n'est meublé que d'un potager, on n'a pas franchement envie d'y rester. Alors, après avoir arraché les mauvaises herbes qui faisaient désordre dans son petit coin de paradis, elle retourne squatter chez les Frais dont la climatisation est bien agréable par cette belle matinée d'été.

- Bonjour Jean. Dites-moi, vous savez où est Connor ? Je me sens un peu dans la lune depuis que je l'ai rencontré, vous savez ? Il est charmant, votre frère... enfin, je dis frère mais c'est peut-être votre cousin, votre oncle ou vous père... ah non, trop jeune pour être votre père.

Jean : *Bon, vivement qu'il rentre le Connor parce que celle-là, je la virerais bien à grands coups de pied dans son joli arrière-train !*


Vairy___02x05

Et quelques heures plus tard, la même toujours au frais chez les Frais.

- Ah, Connor ! Je suis ravie de vous voir, je vous attendais avec im-pa-tien-ce !

- A ce point-là ? Eh bien, je suis flatté...

- Ça fait des heuuuures que je vous attends, vous savez. J'en ai même profité pour prendre une douche chez vous...

Connor : *Eh ben, elle se gêne pas, la blondasse...*

- ... et même que votre frère a débarqué et m'a vue toute nue ! J'vous raconte pas l'embarras...

Connor : *Oh, le sale faux frère ! Je vais le tuer !


Vairy___02x06

Et au fil de la conversation, Vairy réussit avec brio à se faire inviter à rester dormir. Alors Vairy, dormir dans un vrai lit, qu'est-ce que ça fait ?

- RrrrrZZZZzzzz...

Ok, ça doit être super génialement agréable pour qu'elle soit déjà perdue dans ses rêves. Et pendant ce temps, Connor veille sur elle comme un parfait gentleman.

Connor : *J'suis con, j'aurais dû l'inviter à dîner avant. Avec un peu de vin et de persuasion...*

Oui bon, on ne veut pas en savoir plus.


Vairy___02x07

Jour 5, jeudi

Alors Vairy, bien dormi ?

- Super bien, sauf que le Jean vient de me virer comme une vieille chaussette toute puante.

Là, il exagère ! Vieille chaussette, je suis pas d'accord... toute puante, en revanche...

- Ouais, c'est que ce je lui ai dit mais il a rétorqué que j'avais déjà assez profité de la douche comme ça ! Je le soupçonne d'avoir été choqué par ma merveilleuse nudité.


Vairy___02x08

Pour la consoler, je lui chuchote d'aller prendre une douche au centre z'aquatique et d'aller s'amuser un peu dans la piscine. Mais Vairy, elle est parfois très sérieuse... trop sérieuse... tellement sérieuse que...

- Ah, je m'en veux d'être là alors que je dois aller désherber mon potager. C'est quand même l'un des rares trucs qui me rapportent de l'argent. Tu crois vraiment que je dois aller nager un peu ?

Mais oui, quelques brasses te feront le plus grand bien et entretiendront ton corps pour que le Jean soit encore plus gêné par ton exceptionnelle nudité.

- Wouah ! Toi au moins, tu sais parler aux femmes !


Vairy___02x09

Et la journée s'écoule tranquillement, entre deux brasses, un potager et un peu de pêche au bord de la mer.

- Non mais c'est de l'arnaque ?!

Hein ? Quoi donc ?

- Regarde-moi ce poisson comme il est rikiki ! Je vais me plaindre au syndicat des pêcheurs, moi, ça va pas traîner !

Et tu vas faire quoi, après ? Manifester devant la mairie avec de grosses pancartes où on lirait : ON VEUT DES GROS POISSONS DANS LA MER !

- Non mais... Eh ! C'est un sacrée bonne idée que tu viens d'avoir !

Euh... en fait... oublie ce que j'ai dit.


Vairy___02x10

Et comme d'habitude depuis le début de ce challenge particulier, Vairy va squatter la fraîcheur climatisée des Frais dans l'espoir d'un petit dîner gratos.

- Oui ben, il ferait mieux de se dépêcher de venir faire la cuisine, le Jean, parce que j'ai une de ces dalles !

Jean : Non mais franchement, Mr Koffi, cette fille, elle m'énerve, on dirait une vraie gamine ! Je vais lui coller un biberon dans les mains et la balancer au lit avec deux paires de claques, ça va pas faire un pli !

Mr Koffi : Jeune homme, moi de mon temps, on était plus courtois avec les bambins.


Vairy___02x11

- Bon, eh bien puisque c'est comme ça, je me venge en dormant avec Connor !

Euh... je savais pas que toi et Connor...

- Ah, mais dis pas de bêtise, y a rien entre nous, il me prête juste la moitié de son lit.

Oui, oui, je vois ça... Et il te prête quoi d'autre ?

- Mais t'as fini, oui ? Je voudrais bien dormir.

Connor : *alors non seulement elle est belle et pénible, mais en plus elle parle dans son sommeil... ça promet...*


Vairy___02x12

Jour 6, vendredi

Euh... Vairy... Je ne veux pas te faire peur mais tu viens de tomber dans une poubelle.

- Je sais, c'est celle des Frais.

Ah, ok... et tu fais quoi, dedans ?

- Je regarde pour voir s'ils ont rien jeté que je pourrais revendre au marché noir.

Non mais dis donc, c'est des manières ça ? Une jeune fille bien élevée comme toi ?

- Eh, je te rappelle que c'est toi qui a autorisé ça dans la règle...

Ouais, bah je te rappelle que les règles sont encore provisoires, je peux donc interdire cette action si je veux et quand je veux ! Non mais c'est vrai... c'est dégoûtant...


Vairy___02x13

- Dégoûtant mais utile, t'as vu ça ? Du bain moussant que je peux revendre 100§ !

Mouais, bah moi à ta place, je l'aurais gardé parce que tu en as bien besoin, maintenant...


Vairy___02x14

Le soir, Vairy revient de la vente de ses fruits et légumes Frais...

- Non mais là, au bout de quinze fois, c'est plus drôle, Parker !

Oui, bon, pardon... Je disais donc que Vairy revenait de la vente de ses fruits et légumes, vente qui s'est élevée à... *regarde sa feuille de papier* *cherche parmi les ratures* euh... Ah ! 99 simflouzes !

- Wouah, t'as réussi à t'y retrouver dans tes notes ? Je suis impressionnée...

Gnagnagnagna... Humph... mesquinerie...
Bref, tout ça monte notre compte en banque au premier palier de 500§ soit... 500§, oui, c'est logique. Donc, si je relis bien et que je comprends mes propres règles que j'ai moi-même instaurées en m'aidant de mon moi-même intérieur, ça doit nous faire un score de 100 points !



Vairy___02x15

Mais bon, malheureusement on va être obligé de dépenser l'argent durement gagné ces derniers jours pour s'acheter un lit... On ne va pas squatter chez les Frais toute l'année non plus, Jean serait encore fichu de demander un loyer à Vairy ! Quel manque de savoir-vivre, ce Jean.


Vairy___02x16

Jour 7, samedi

Après une dure semaine de labeur pour réussir à gagner 500§ aussitôt dépensés (ouais, bah il est pas fini, ce challenge, c'est moi qui vous le dis), Vairy s'autorise une petite pause dans le parc, face à un panier pique-nique qui traînait sur la pelouse à côté du lac...

- C'est un peu petit pour un lac.

De l'étang ?

- Trop petit pour un étang.

De la mare ?

- Toujours trop petit pour une mare.

Un trou de flotte, alors ?

- Mieux. Bon, si ça te dérange pas, je vais finir mon burger-petit-déjeuner et allez m'occuper de mon potager.

T'es quand même vache avec Connor, il est pas si âgé que ça...

- Parker ?

Oui ?

- Retourne te coucher...


Score actuel : 100 points
Argent sur le compte en banque : 244§...
Commentaire : Ben mon n'veu, on est pas couchés... j'veux pas dire mais on avance à la vitesse d'un escargot asthmatique. *soupir*