Vairy___01x01

Jour 1, dimanche

Vairy Foshey est comme qui dirait... fauchée (ouais, elle était facile, celle-là). Mais c'est aussi une Simette exceptionnelle. Elle est :

- Ambitieuse (mouais, pour quelqu'un qui a interdiction de travailler, elle va devoir s'asseoir sur son ambition, la pauvre.)

- Courageuse (ça, c'est sûr, faut du courage pour se lancer là-dedans).

- Hypersensible (je crains les crises de larmes à répétition, moi, j'ai pas intérêt à lui parler trop sévèrement.)

- Main verte (garantie sans produit chimique, tout du bio)

- Technophobe (ah ça, la tècheu-nologie, c'est pas facile à gérer, je la comprends)

Mais elle aussi inconsciente, bien sapée, polie et myope comme une taupe... ça promet...


Vairy___01x02

Ça, c'est son chez-elle, 477 boulevard ensoleillé. Une belle pelouse bien verte au bord de la plage, dans un décor paradisiaque où les vahinés dansent en jupettes provenant de la bio-agriculture et où les touristes honorent les langoustes en prenant les mêmes couleurs que ces braves bêtes. Certes, c'est grand, ça a coûté cher à acheter et c'est... vide... enfin, si on ne compte pas les brins d'herbe, hein, ça va de soi. Façon, on a pas le temps pour les compter. Vairy est plantée au milieu du jardin comme un prunier, l'est temps de la secouer.

Vairy___01x03

Tiens, Vairy, et si on allait voir si les salades sont bonnes chez le voisin, ce gentil monsieur Koffi ?

- Bah, elles sont pas encore très mûres, elles auraient mérité encore deux ou trois jours de soleil avec un arrosage toutes les deux heures et dix-huit minutes. Les dix-huit minutes sont très importantes, tu sais ?

Ah bon ?

- Ben oui, c'est le temps qu'il faut pour aller remplir son arrosoir à fond et l'apporter jusqu'au potager.

Et tu mets dix-huit minutes pour faire ça, toi ?

- T'as déjà essayé de porter un arrosoir de 75 litres sur vingt mètres en moins de dix-huit minutes, toi ?

Ok, laisse tomber ce que j'ai dit.

Vairy___01x04

Salades aussitôt chipées et aussitôt replantées.

- Tu crois que le voisin va s'apercevoir que sont les siennes ?

Mais voyons Vairy, les voisins s'en fichent comme de leur première gigue de chevreuil sauce grand veneur ! Leurs légumes sont en libre-service.

- Le contenu de leur frigo aussi ? Je dis ça parce que je ne vais pas tarder à avoir faim et que les salades ne sont pas encore bonnes pour être accompagnées de petits lardons et de petits carrés de fromage de chèvre chaud.

*broumbrrrrrrrrgrbmlll*

- C'était quoi, ça ?

Mon estomac principal... arrête de parler de bouffe si tu ne veux pas que les deux autres se mettent en marche, eux aussi.

Vairy___01x05

- J'aime bien pêcher, pas toi ?

Tu ne peux pas savoir combien de fois j'ai péché dans ma vie, une semaine ne suffirait pas à faire toute la liste.

- Hein ? Mais de quoi tu parles ?

Oh rien, laisse tomber...

Vairy___01x06

- Regarde Parker ! Un beau poisson ! Il va être délicieux, je vais le faire griller au barbecue et l'entourer de petites pommes de terre nouvelles accompagnées de crème fraîche à la ciboulette !

*grmbllllllllkouiiiiiiic*

- Et ça, c'était quoi ?

Mon deuxième estomac...

Vairy___01x07

- Bon, je ne sais pas pour toi, mais moi j'ai faim !

*grmblkouuuuuuuucigrmblllllllllgrrrrrrrrrrrrouuuuuuuuuik*

- Wouah, impressionnant ! C'était quoi ?

*snif* Mon troisième estomac...

- Je vais finir par croire que t'as faim, toi aussi. Tu veux un bout de mon hot-dog si gentiment abandonné sur la table ? C'est sûr que ça ne vaut pas un beau tournedos sauce au poivre mais...

Arg ! ARRÊTE DE PARLER DE BOUFFE !

- Ok, ok... susceptible avec ça... au fait, y a quoi en dessert ?

Raah, mais faites-la taire, quelqu'un !

Vairy___01x08

Voilà, qu'elle aille dormir, comme ça elle va me ficher un peu la paix ! Non mais c'est vrai quoi, parler de bouffe alors que j'ai loupé mon quatre-heures et que je dîne dans une heure.

Enfin... Comme il faut bien dormir quelque part et que le compte en banque stagne à zéro, on a cherché un peu en ville jusqu'à trouver le centre aquatique et ses chaises longues. Un petit pipi, une petite douche et cinq siestes d'affilée pour passer une nuit complètement erratique. Bon, au moins, Vairy a toujours le moral, c'est un bon point.


Vairy___01x09

Jour 2, lundi

IL EST 7 HEURES DU MATIN, TOUT VA BIEN !

- Aaaaah ! Mais ça te prend souvent à crier comme ça ?

Bah quoi ? Je prévenais simplement qu'il était 7 heures du matin et que tout allait bien.

- Oui, oui, tout va bien, merci, à part que j'ai besoin d'une aspirine, maintenant. Tiens regarde, j'ai trouvé des pommiers. Je vais cueillir des pommes et les...

Je te préviens que si tu recommences à me sortir des idées de repas, je ne réfléchis plus, je t'assomme direct !

- J'allais dire : les planter dans mon jardin.

Ah... euh... hum... ok...

Vairy___01x10

Et à propos de repas, c'est bientôt l'heure de prendre un bon petit déjeuner (j'ai faim...). Direction la première maison qui passe, celle des Frais, dans l'espoir de se voir offrir une petite gaufre (j'ai faim...).

- Vous savez, monsieur Jean, moi mon rêve, ç'aurait été de vivre dans une navette, mais y a pas de potager, là-bas. Au fait, je peux manger chez vous ?

- Hein ? Que... quoi ?

- Oh, merci, vous êtes trop aimable !

Vairy___01x11

Allez, pas de chichis, on fait comme chez soi. Fais gaffe Vairy, le Jean ne va peut-être pas apprécier que tu lui piques comme ça un plateau télé.

- C'est pas grave, au moins ça lui apprendra à manger autre chose devant ses matches de foot, comme par exemple...

Arg ! J'ai dit quoi, tout à l'heure ?

- Ok, ok, ok... j'ai rien dit... Une navette, mon plateau télé pour une navette.

Vairy___01x12

Alors non seulement Jean est un parfait gentleman qui n'a pas viré Vairy après le repas, mais en plus... il a un po-ta-ger ! Une perle, ce gars.

- C'est clair. Non mais t'as vu comme ils sont beaux, ces poivrons ?

C'est ce qu'on appelle des légumes Frais... haha... des légumes Frais... hum...

Vairy___01x13

Et après la cueillette, voilà le frangin qui débarque, tout étonné de trouver, sortant tout juste de son potager, une belle plante.

- Mais qu'est-ce qu'elle fout là, celle-là ? Jean ? T'as encore fait entrer n'importe qui, toi !

- Oh, là, là, t'as vu comment il a l'air aimable, celui-là ?

T'arrête pas à ça, ma fille, il est mignon et si on veut de beaux héritiers... enfin, t'as compris.

- Compris quoi ?

Mmh... rien...

Vairy___01x14

C'est reparti pour une nuit en pointillé, faite d'un petit vent Frais... euh frais, de senteurs florales et javellisées, et de siestes à n'en plus finir. Finalement, c'est pas si dur, ce challenge, je suis déçue...

Vairy___01x15

Jour 3, mardi

Dès le matin, on s'invite chez les Frais... à l'heure du p'tit-dèj, ça va de soi, autant joindre l'utile à l'archi-utile.

- Oh, Connor, c'est gentil à vous de me faire à manger comme ça, sans que je n'ai rien demandé. Vous pourriez améliorer un peu les gauffres ? Moi, je mets un poil de cannelle et de safran, et je coupe quelques feuilles de menthe en fines lamelles et...

Connor : *mais elle m'énerve, cette gonzesse, elle m'énerve ! Mais elle est si jolie...*

Vairy___01x16

Après un copieux petit déjeuner, Vairy profite que les Frais ne font pas attention à elle pour aller squatter la salle de bain.

- Ça fait du bien de prendre un bain, si tu savais... et... AAAAAAAH ! Connor ! Qu'est-ce que vous faites-là ?

- Euh... je suis dans ma salle de bain et j'avais envie d'y aller. *et... oh la vache, elle est canon !*

- Enfin, vous n'avez pas honte ? On se connaît à peine !

Bon, je vais laisser dans leur intimité, hein... et je vais... par-là... repasser mes lacets...


Compte en banque actuel : 30§... on est encore loin des 50.000... très loin... très très loin...